Notre production :

L'énoisage manuel demande de la dextérité, on utilise un maillet en bois et un support en bois dur ou l'on dispose la noix, on frappe d'un coup sec la partie bombée de la noix, la coque de la noix se casse et permet de libérer les 2 cerneaux qui composent l'intérieur de la noix, en entier de préférence ou invalide.
Le tri se fait par catégorie de valeur, les cerneaux entiers dits extra (de couleur claire), les cerneaux invalides extra écornés ou cassés, les cerneaux dits arlequins de couleur brune ou jaune et les  brisures servent pour la fabrication de l'huile de noix, les cerneaux moisis et secs sont jetés, ceci afin de produire une huile de qualité qui se conserve très bien dans le temps, 2 ans au frais à l'abri de la lumière, cette huile est riche naturellement en oméga 3.

L'élaboration de l'huile de noix est produite à partir de cerneaux sains. Ils sont broyés et chauffés à 45° afin que les cerneaux libèrent leur huile, cela produit une pâte qui est pressée à l'aide d'une presse hydraulique à eau. Il faut 2 kilos de cerneaux pour produire 1 litre d'huile de noix.


Le cerneau extra entier est utilisé en présentation sur les gâteaux ou les fromages.
Le cerneau invalide est utilisé dans les salades, en amuse-gueule à l’apéritif, en pâtisserie et confiserie.
Les cerneaux sont emballés sous vide avec des sachets plastique aux normes CE et garantis sans bisphénol A.